Se détendre, se recentrer


et apprendre à dire sensations et sentiments, c'est la base pour aller mieux et... profiter des bons moments


Contrairement à une opinion fort répandue, une vie sans aucun stress n'est pas une vie équilibrée et agréable. c'est un état de détente profonde et d'inactivité totale. Mais à l'inverse toutes les études sur la biologie du stress montrent la nocivité médicale d'un état continu de stress maximum.

Dans notre société, la gestion du stress n'a généralement pas fait partie de l'éducation de chacun.

On s'est donc débrouillé comme on a pu, en fonction des circonstances et des modèles disponibles dans l'entourage.

Le résultat est rarement optimal.
Dans ce domaine, vivre plus librement consiste à pouvoir moduler son stress en fonction de son activité, de ses décisions.

Comme nous sommes, nous homo sapiens, des animaux parlants et goûtants, cette formation à la gestion du stress passera aussi par la parole : C'est en verbalisant et en nommant nos sensations, nos tensions, nos postures, nos contractions, que nous créeront la liberté de les modifier.

C'est grâce aux mots que l'on passe d'un état subi à une vie plus active.

Il ne s'agit donc pas d'un apprentissage du type "entraînement-conditionnement", mais à l'inverse on cherchera, peu à peu et chacun à son rythme, à assouplir ou à lâcher en profondeur des habitudes acquises au hasard, et à ouvrir ainsi l'éventail de nos possibles.


Bien évidemment, lorsque c'est agréable, mieux dire ce que l'on ressent permet de mieux en profiter, de se réjouir plus intensément, sans avoir besoin de 'sensations fortes' qui nécessitent des installations ou une organisation très coûteuses, ou bien comportent des risques importants pour la santé.


Objectifs
Objectif suivant
Retour à l'accueil