Penser et agir en commun



     Connais-toi toi-même, disait la vieille sagesse grecque. C'est une nouvelle version de ce vieil adage que nous avons mise en oeuvre avec nos premiers objectifs.

     La verbalisation des affects, des émotions, des tensions et des postures intériorisées, la lente réorganisation des récits de vie qui se fait aussi à travers l'acceptation des émotions vécues, c'est tout cela qui crée un nouvel espace personnel pour un agir plus libre. Mais cela serait vain si nous ne complétions la formation par l'exercice de ces nouveaux possibles. Nous avons vu avec le quatrième objectif que la liberté (de communiquer) des uns pouvait entraîner celle des autres, loin de la limiter. Avec le cinquième, c'est à une vie plus libre comme acteur social, et même comme auteur de changements, que nous sommes invités.

     Il restait à développer de nouvelles compétences en matière de coopération, de mise en commun des intelligences et de toutes les ressources et richesses de chacun pour faire avancer à la fois le groupe et chacun de ses membres. Les troupes de réflexion, les "think tank" existent déjà, mais Co-Libri, ici encore, se situera dans l'espace intermédiaire propre aux logigues associatives.

     Dans les milieux professionnels, l'activité des groupes de réflexion est généralement centrée sur le problème à résoudre, l'idée à produire. Ce que l'on attend des membres, c'est leur réflexion, leur expertise sur le problème, leur argumentation, leur vision objective et analytique des choses, bref leur activité rationnelle.

     C'est un choix qui nous apparait globalement trop réducteur de la complexité et de la créativité du groupe. Co-Libri propose une approche différente. Ici, l'expression subjective et le vécu relationnel ne sont pas vus comme des perturbations du processus, mais comme participant aussi à la création des richesses communes.

     Nous resterons centrés sur les personnes en train de réfléchir, de partager leurs idées, et le groupe sera d'autant plus productif que les personnes y participeront pleinement, assumant non seulement leurs réflexions, mais aussi la complexité de leur subjectivité radicale et de leurs relations interpersonnelles mouvantes.

     Pleinement reconnus et acceptés dans cette activité, les membres pourront quitter leurs rôles habituels pour s'essayer à d'autres attitudes et ouvrir ainsi l'éventail de leurs possibilités de penser et d'agir avec d'autres.

     La formation "expérientielle" les aidera aussi à mieux appréhender les dynamismes et les freins à l'œuvre dans l'activité du groupe et ainsi à adapter leur action à la situation et à leur visée.


Objectifs
Objectif précédent
Retour à l'accueil