Témoignages & Compte-rendus de stages


 Vous trouverez ci-dessous les témoignages de personnes ayant été membre de Co-Libri. Elles y exposent leurs motivations, ou leur vision des résultats qu'elles en ont personnellement obtenus, ou encore font un récit résumé des changements qu'elles ont opérés dans un domaine de leur existence ou un autre.

Vous pourrez aussi lire les compte-rendus de stages passés.


Motivations


    Au départ, chacun a des motivations qui lui sont propres pour commencer la formation.

    Quelques exemples :
  • Motivations professionnelles : « Dans mon métier je donne beaucoup et je reçois peu en retour ; j’ai besoin de me soulager de cette pression. »

  • Motivations conjugales : « Ça ne se passe pas toujours bien avec ma compagne, il me faut faire le point. »

  • Motivations familiales : « J'ai maintenant des enfants et je ne suis pas sûr que ce que je fais soit bien pour eux ; je m'inquiète et j'aimerais voir plus clair en moi aussi. »

  • Besoin de sens : « Je crois que j’hésiterais moins dans mes projets si je savais mieux ce que je veux vraiment. »

  • Envie de s’améliorer : « Il y a des personnes dont j’admire la bonté, j’aimerais moi aussi progresser dans ce sens »

  • Par la suite, les motivations initiales sont souvent vite dépassées ou intégrées dans le cadre plus large d’une meilleure compréhension de ce que signifie se construire une vie plus libre. Il y a tellement de raisons de se former à mieux écouter, mieux communiquer, mieux gérer ses émotions, avoir des relations plus riches et plus authentiques, décider plus librement, agir de manière plus créative, … !  

    Haut de page
     

    Ecoute, présence, subjectivité


    GM :
    Ce qui a changé, c’est l’aptitude et la qualité de l’écoute que j’ai pu porter aux autres. Je suis auteure de mes sentiments. J’utilise au quotidien ce que j’y apprends. C’est un endroit où je sais que je serai accueillie telle que, sans jugement moral. C’est concret : on pratique, on s’exerce.

    DU :
    J’ai appris à écouter. Les entretiens sont une aide précieuse pour vivre mieux mon quotidien. J’ai réalisé que nous n’avions pas tous la même perception d’un même événement.

    Haut de page
     

    Confiance en soi


    GL :
    Ce à quoi j'ai aspiré toute ma vie et qui est resté longtemps un rêve auquel je n'accédais que par de brèves intermittences, je le vis maintenant au quotidien.
    Finis la timidité devant les autres, la peur d'être mal jugé, l'impuissance et l'accablement devant l'injustice.
    Bonjour le plaisir de la rencontre, la liberté de penser de façon neuve, la joie d'inventer. Quand parfois je me laisse aller à l'hésitation, à l'inquiétude, ou au découragement, un bon entretien me permet de raviver le sens que je mets à ma vie et de poursuivre la réalisation de mes projets avec entrain.
    Même tout ce que j'ai longtemps considéré comme formant un long passé de frustration, de crainte, et parfois d'humiliation, je l'ai maintenant réintégré, pacifié, dans mon histoire. Je suis satisfait de ce que j'ai vécu et de ce que je fais maintenant de ma vie. J'en suis heureux.

    Haut de page
     

    Réconciliation, reliance


    MFJ :
    L'ensemble des activités, et plus particulièrement la pratique des entretiens, ça a été et reste un moyen de me réconcilier avec moi-même, d’en finir avec la domination et la soumission.
    Je peux réconcilier des éléments de mon histoire, des vécus physiques avec des vécus psychiques, des événements intellectuels avec des événements affectifs ou émotionnels.
    Je peux relier entre eux tout un tas d’éléments que j'avais vécus dans le conflit ou résolus par la domination de l’un sur l’autre.
    Réapprendre à vivre ensemble aussi bien socialement qu’intimement, c’est cela que j’appelle la formation à la liberté.

    Haut de page
     

    Equilibrer vie affective et intellectuelle


    BR :
    J’ai appris à écouter de façon plus ouverte, et plus engagée.
    J’ai compris, en le vivant, que l’expression de mes émotions et de mes sentiments pouvait avoir autant d’intérêt et de valeur que l’expression de mes idées.
    J’ai réalisé qu’il n’était pas nécessaire de se sentir mal pour s’occuper de soi, et chercher à vivre de façon plus sereine et plus intense.

    Haut de page
     

    Stage de printemps 2009



    Si l'on en juge par les évaluations faites par les participant-e-s, le stage de Pâques s'est très bien passé.
    Ce stage présentait trois innovations :
    - Il était animé par une équipe de 4 animatrices-teurs en charge des deux groupes (de 8   ou 9 participant-e-s chacun) et se répartissant les quatre activités,
    - Le ressenti corporel était le thème dominant (3 exercices spécifiques + thème du PE   (Penser Ensemble)),
    - Une traduction simultanée entre le Français et le Néerlandais était assurée.

    L'atelier fut dense et se déroula dans la légèreté et la bienveillance. La coordination a bien fonctionné : toutes les activités ont été faites et toutes les questions traitées.
    Les séances de ressenti corporel et d'expression de celui-ci ont dû bénéficier de ¼ h à ½ h de plus chacune pour permettre l'expression du vécu de chacun-e.
    Les questions et activités personnelles ont également dû bénéficier d'une heure de plus (en tout) pour être toutes traitées.
    L'intérêt pour l'exercice de ressenti corporel a été apprécié à ses trois niveaux :
    - prise de conscience des tensions,
    - relâchement de celles-ci,
    - "miennisation" du corps.
    L'exercice prend tout son sens à travers cette dernière étape qui marque l'intégration du vécu corporel dans l'ascription de son vécu.
    La traduction n'a pas été un obstacle et tout le monde en a bénéficié.

    Haut de page
     

    Stage d'été 2009



    Ce stage a réuni vingt participant-te-s pour une période de six jours. Le thème en était "l'écoute et l'accueil de soi et des autres". Ce thème a été décliné tout au long des différents moments du stage. Alice Quéchon, François Kolb, Isabelle Faibis et Jean-Marc Fert ont animé ces activités avec la participation de Laurence Thévenod.
    Le matin, l'éveil corporel - facultatif mais bien suivi - a permis de se mettre en mouvement, bien à l'écoute de son ressenti corporel.

    Le stage proprement dit comportait chaque jour cinq activités principales.
    1/ Chaque journée commençait par des exercices de "ressenti corporel et présence à soi". Le but : écouter son corps et accueillir ses ressentis physiques, les verbaliser, ainsi que les émotions et les souvenirs associés. Ils furent très appréciés pour avoir été l'occasion de prises de conscience, souvent radicales mais toujours en douceur.
    2/ Les entretiens à deux, moments privilégiés pour exercer écoute et accueil réciproques. Leur but : reconsidérer des évènements généralement mal vécus pour aboutir à un sens plus satisfaisant. Le moyen : partir de son ressenti présent, raconter les souvenirs tels qu'ils viennent, tout en restant en contact avec son ressenti et l'écoute accueillante de l'autre.
    3/ Deux séances de communication par jour, en deux groupes de 10, pour travailler diverses situations d'écoute et d'accueil de son vécu et de celui des autres, avec pour but une communication plus authentique et plus efficace. La composition des groupes changeait partiellement toutes les 4 séances pour que chacun puisse rencontrer tout le monde tout en bénéficiant de la stabilité d'un même petit groupe.
    4/ Les questions posées ont fait l'objet d'un traitement au cours de 5 séances d'1h30 chacune. Ce temps s'est avéré plutôt court et il a été souhaité que tout le monde puisse s'impliquer plus systématiquement dans l'élaboration des réponses. Une solution envisagée pour l'avenir est de travailler ces questions en petits groupes.
    5/ Le soir, plusieurs groupes d'activités créatives se sont réunis. Projets de changement des habitudes instituées, mais aussi chant, improvisation théâtrale, atelier d'écriture, entre autres, ont été à l'honneur.
    Le stage a été très apprécié des anciens comme des nouveaux. Une excellente ambiance, rigoureuse et concentrée, mais aussi ludique et joyeuse, a régné tout au long du stage. De l'avis général, la nature et l'équilibre des activités, ainsi que l'animation tournante des groupes de communication et de la coordination générale y ont largement contribué.

    Haut de page
     


    Bilan du stage de Pâques 2010
    Le stage à réuni 19 participant-e-s, dont quatre néerlandaises et deux suisses, à Meudon pendant les trois jours de Pâques.
    Il visait à affiner nos pratiques de formation et approfondir la compréhension que nous en avons dans les domaines :
    - du ressenti corporel et de son expression,
    - de la reconnaissance de notre agir,
    - de l'authenticité et de la pertinence de la communication,
    - de l'efficacité des entretiens.

    Le lien entre le ressenti corporel, les possibilités de réminiscence qu'il permet et l'efficacité des entretiens a été particulièrement travaillé.

    Le stage a été conduit par une équipe de 5 formatrices et formateurs se répartissant la coordination et l'animation des différentes activités : exercices de ressenti et d'expression du vécu corporel, groupes de communication, rapports d'entretien, traitement des questions et demandes d'activités personnelles.

    Le stage fut très dense, mais se déroula dans la légèreté. Les temps alloués à chaque activité se sont avérés bien adaptés et ont toujours été respectés. Toutes les activités ont été faites et toutes les questions ont été traitées. Pour la communication et le traitement des questions, les participant-e-s étaient réparti-e-s en deux groupes de 9 personnes. Dans chaque groupe, les activités de traitement des questions et celles de communication étaient consécutives dans le temps. Cette disposition a permis d'utiles synergies entre ces deux activités (au prix d'une petite contrepartie : une moindre capacité de communiquer entre les personnes des deux groupes).

    Comme l’an passé, le bilinguisme avec traduction instantanée a été ressenti comme une source d’enrichissement des échanges.

    Ces différentes caractéristiques expliquent probablement les jugements d'efficacité et de satisfaction globale exprimés unanimement lors du bilan final.

      Haut de page



    Retour à l'accueil